Enseignements-Conférences Spirituels

1)    l’Alliance des Cœurs Unis, les roses et les boutons de rose par Monseigneur Aillet à Bayonne le 8 juin 2018 :

Mgr Aillet

     « Je vais essayer de vous parler un petit peu. Cela me paraît très important, sachant que nous avons connu, comme je vais m’en expliquer quelques instants, un temps de pause, un temps de silence… pendant quelques mois…

Et d’abord, soyez les bienvenus. Je suis très heureux de pouvoir être avec vous aujourd’hui à Bayonne pour ce temps de rassemblement et de récollection de l’Alliance des Cœurs Unis, à la fois les roses, je dirai : la branche plus contemplative, celle des fondations, les fondements et les boutons, avec les référents boutons dont la dimension temporelle est aussi honorée. » (cliquez ici pour lire la suite…)

2)    La Divine Volonté par le père Louis Grégoire à Bayonne le 8 juin 2018 :

Photo Louis-Grégoire

     « C’est une grande joie pour moi de vous retrouver ce matin, chères roses et boutons de roses qui faites partie de l’Alliance des Cœurs Unis. Nous sommes rassemblés en ce jour particulier du Sacré-Cœur de Jésus à la Cathédrale de Bayonne. Je remercie Monseigneur de son invitation. Nous éprouvons tous un profond sentiment pour le Cœur de Jésus puisque, depuis que les révélations nous ont été données par sainte Marguerite-Marie Alacoque, nous avons accepté nous-mêmes d’entrer dans ce Cœur et d’y vivre. C’est donc dire que nous sommes appelés à devenir ce que nous contemplons. Ce que nous contemplons, en effet, c’est le Cœur du Christ par lequel tout l’Amour divin est donné à notre humanité. » (cliquez ici pour lire la suite…)

3)    La spiritualité des deux Saints Coeurs Unis par monsieur le chanoine Sébastien Goupil à Bayonne le 7 juin 2018 :

vlcsnap-2018-06-30-22h52m24s606

     « Dans l’élan donné par l’École française de spiritualité, issu de la Contre-Réforme catholique du XVIIe siècle, pour travailler au renouveau de l’Église, S. Jean Eudes va développer de nombreuses potentialités contenues dans cette spiritualité axée sur le mystère de l’Incarnation et le rôle du Logos (le Verbe incarné) dans la charité agissante. Avant même sainte Marguerite-Marie Alacoque, il va devenir le grand propagandiste du culte au Sacré-Coeur de Jésus et au saint Coeur de Marie. » (cliquez ici pour lire la suite…)

20181201_184537 - Copie

4)    Homélie du père David – Février 2019 : 

Dans l’église, des diocèses ont vécu ou vivent encore un synode pour découvrir les changements nécessaires pour répondre de manière actuelle à la mission d’évangélisation. Cette démarche peut se vivre aussi au niveau de chaque communauté chrétienne. Des initiatives, comme Talenthéo, sont au service de ces changements bienheureux où chacun se trouve renouvelé dans son engagement ecclésial, dans l’annonce de l’Evangile de la joie, ou la joie de vivre l’Evangile. (cliquez ici pour lire la suite…)

5)    Méditation sur le mystère du sépulcre par notre aumônier le père Marie Philippe :

IMG_1448

Notre père aumônier, le père Marie Philippe, nous donne cette belle méditation sur le mystère du sépulcre pour nous aider à entrer en Carême.

Homélie du père Marie Philippe :

Le Carême connaît 2 temps : celui de notre conversion et celui de suivre Jésus en sa Passion.

Le pape Jean-Paul II a rajouté les mystères lumineux au Rosaire, car on passait des mystères joyeux aux douloureux sans s’arrêter à la vie apostolique de Jésus. Par contre, les mystères glorieux font bien suite aux mystères douloureux. Ce qui fait le pont entre les 2, c’est le mystère du sépulcre. Le corps de Jésus est mis au tombeau, remis à la terre, tandis que l’âme de Jésus descend aux enfers, à la rencontre des Justes qui attendent que Jésus ressuscite. Car il doit être le premier à entrer au ciel afin que les Justes puissent le suivre.

Je voudrais m’arrêter avec vous sur ce sujet si caché. (cliquez ici pour lire la suite…)

 

6)    Message pour le carême 2019 par notre aumônier le père Marie Philippe :

IMG_1448

En plus du regard sur le mystère du sépulcre, je voudrais vous adresser ce message pour vous aider à entrer dans le Carême à partir de l’Evangile du premier dimanche de Carême.

Jésus, poussé par l’Esprit Saint, se rend au désert près de Jéricho, nous donne la tradition, c’est-à-dire à l’endroit le plus bas d’Israël. Là, Jésus y passe 40 jours, tenté par l’Adversaire. (cliquez ici pour lire la suite…)

 

Publicités