L’engagement des boutons de roses

Au temps des Romains, la personne faible allait chercher protection auprès d’une personne forte. Celle-ci lui donnait son manteau en signe de protection. Elle devenait ainsi le « patron-protecteur » du faible, qu’il protégeait des ennuis terrestres.

Marie a repris ce geste à travers le scapulaire. Ce dernier est « son manteau » dont Elle nous revêt pour nous protéger des difficultés spirituelles et pourquoi pas, parfois, des terrestres. Par la confiance que nous portons envers Marie, Elle nous aide à ouvrir notre cœur à la Grâce de Dieu. Ainsi Marie est-Elle, par ce scapulaire, plus qu’un bouclier, ce sont les deux Saints Cœurs Unis qui, progressivement, vont habiter notre cœur et le nôtre dans le Leur.

On comprend que pour recevoir ce scapulaire, il faut s’y préparer et qu’il appelle de notre part un engagement fidèle. Marie et Jésus, Eux, seront toujours fidèles. Rappelons-nous tout d’abord qu’« IL nous a aimé le premier » (I Jean 4, 19).

scansharp-bdmorange-fr_20160401_153342_001

Les temps où nous sommes ont été remis par Jésus à Marie dans son mystère de Co-rédemptrice. Ainsi la Médiatrice de toutes Grâces nous a-t-elle regardés, aimés et choisis pour son plan de Salut. Elle nous a confiés à Jésus et désire nous faire entrer dans l’Alliance de leurs deux Cœurs Unis. Notre consécration est notre réponse libre et aimante. En retour, Marie et Jésus, à travers ce scapulaire nous assurent de leur Secours. Il sera aussi le rappel physique de leur fidélité dans nos moments difficiles.

Pour le Relèvement Spirituel de la France et le Triomphe de la Sainte Eglise, cette consécration et le port du scapulaire, appellent notre engagement dans une vraie vie chrétienne, permettant aussi aux deux Saints Cœurs Unis d’œuvrer plus facilement dans notre vie. En voulant devenir « bouton de rose », nous avons discerné que c’est par là qu’est notre chemin de sainteté. Nos états de vie peuvent être différents ainsi que notre engagement dans la société et nos familles. Certains d’entre nous se rassembleront et formerons des couronnes de « boutons de roses » et d’autres resteront autonomes. Nous nous engageons également à être obéissants à l’Evêque référent du mouvement spirituel des roses.

Ainsi pour permettre aux boutons de roses de grandir et dans la mesure du possible:

  • Nous dirons chaque jour notre consécration à l’Alliance des deux Saints Cœurs Unis, et dans les moments difficiles nous n’hésiterons pas à la redire;
  • Chaque jour, nous dirons aussi une dizaine de chapelet, certains pourront aller jusqu’au chapelet;
  • Certains pourront aussi, chaque jour, prier le chapelet de la Divine Miséricorde, si possible, à 15h;
  • Chaque semaine, nous assisterons à la Messe durant le week-end et certains pourront aussi y aller en semaine;
  • Certains voudront aussi assumer un jour de garde de prière. Ce jour-là, nous prierons pour les boutons et les roses, nous contemplerons une des Saintes Plaies de Jésus, (selon Sœur Marie-Marthe Chambon) et nous assisterons à la Messe si possible. Ce jour sera choisi avec le «bouton-référent». Ceci permettra d’être encore plus en communion avec les roses;
  • Nous nous confesserons le plus souvent possible (entre 2 mois et une semaine) afin de demeurer toujours dans la joie des deux Saints Cœurs Unis. Comme témoin, «apôtre de la Miséricorde», nous voulons vivre le Sacrement de pénitence, nous rappelant que le péché durcit le cœur et le replie sur nous;
  • Une ou deux fois par an, les roses et les boutons se retrouveront dans un Sanctuaire Marial ou autre lieu saint, pour avancer ensemble dans un «amour-pur-vérité». Ces rassemblements seront l’occasion de nouvelles consécrations, en présence des autorités ecclésiales;
  • Ils se nourriront des Saintes Ecritures, de la Parole de Jésus et de celle de Marie, données à travers les enseignements reçus dans la couronne des roses et soumises au discernement des prêtres accompagnateurs. Ils prieront ensemble afin que Jésus et Marie les unissent toujours plus. Les roses et les boutons portent en eux l’amour de l’Eglise et son dociles à Son enseignement.

Ce sont Jésus et Marie qui sont gardiens de notre fidélité. Empressons-nous de la leur demander.

(Extraits du LIVRET DE RITUEL DES BOUTONS de ROSES, Editions Résiac)

Publicités